Une communauté de sœurs apostoliques

La communauté des sœurs du Rosier de l’Annonciation, érigée en Association Publique de Fidèles le 2 février 2019 à Lourdes par l’évêque de Tarbes et Lourdes, a été fondée en 2010 dans le diocèse de Blois par sœur Laetitia Tremolet de Villers, installée dans les premières années à proximité de la Communauté Saint Martin. Rejointe par d’autres jeunes femmes, elles s’installent en 2014 à Laval, puis en 2016 à Lourdes, dans le désir de mettre en place, sous la protection de la Vierge Marie, une mission commune. Les sœurs s’engagent par des vœux privés qu’elles renouvellent chaque année. 

En contemplant le mystère de l’Incarnation du Christ en Marie, ces femmes consacrées veulent annoncer par toute leur vie l’Amour de Dieu aux hommes. 

L’habit

Depuis juin 2019, les sœurs professes portent l’habit marron, couleur de la terre qui nous ramène à notre condition originelle de servante du Seigneur. La ceinture, signe du vœu de chasteté  est aussi un rappel de la ceinture que portait la Vierge Marie lors de ses apparitions à Lourdes. 

Le voile blanc représente le Baptême, les trois bandes sur la tête représentent la foi, l’espérance et la Charité. Les sœurs reçoivent le bandeau doré après trois ans de vœux temporaires. La couleur or est là pour témoigner de la Résurrection. 

Les novices portent une jupe bleue et un haut blanc aux couleurs de la Vierge sous la protection de laquelle elles se mettent le temps de leur formation. 

Le nom de la communauté

L’Annonciation 

Voici la servante du Seigneur  Luc 2,26 

L’Annonciation, mystère joyeux, appelé par Saint Jean-Paul II le «mystère-mère» est celui qui nous permet de contempler l’Incarnation du Christ à travers la maternité de la Vierge Marie. C’est le mystère de la vocation de la femme, de la vie nouvelle, du Christ-prêtre présent en Marie. L’Annonciation est le mystère de l’Espérance. C’est ce mystère que les sœurs veulent annoncer par toute leur vie. 

Le Rosier 

Il y a dans l’intuition de départ le désir de faire quelque chose pour la France en participant à notre mesure à la transmission de la foi à la Fille ainée de l’EgliseLe Rosier fait référence à Sainte Maryam de Jésus Crucifié, canonisée le 17 mai 2015. Carmélite à Pau à la fin du XIXème siècle, elle a reçu des messages du Seigneur sur la France où Jésus appelle la France « Mon Rosier ».